Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juin 2008 7 15 /06 /juin /2008 10:59


Et c'est bientôt la fin de ce long périple, nous passerons quelques jours dans le célèbre Parc National Kruger pour y observer la faune typique africaine.
Il est à noter l'excellent service de réservation des parcs sud africains, sans failles, et les hébergements à prix modiques dans des cadres parfois magnifiques.

                                                                         mercredi 3 janvier 2008



Avant d'arriver à l'une des entrées du parc, nous arrivons à Hazyview où ce panneau indique déjà la proximité des animaux sauvages !

Nous passerons notre première nuit au camp de Skukuza, le plus grand du parc, une sorte de mini-village où l'on trouve absolument de tout ! En plus, il borde une rivière où s'ébattent les hippos que l'on peut donc regarder tant que l'on veut.

En attendant , ballade en voiture sur les différentes pistes, certaines principales, goudronnées, d'autres secondaires en terre et sable.

Dès l'entrée, des impalas, les gazelles les plus nombreuses dans ce parc


Un groupe de koudous mâles et femelles, plus loin de nombreux  zèbres avec des autruches et des phacochères
 Une girafe se gratte l'oeil


A Skukuza, il y a un grand " kiosque" sous lequel on mange et on peut y observer des colonies de chauve-souris, avec leurs bébés
Après un déjeuner et l'installation dans la tentcamp, nous partons en fin de journée faire une ballade, il faut savoir qu'a une heure donnée les camps ferment et les personnes en retard payent une amende, au moins les choses sont claires ici , il faut bien contrôler l'heure !


ce jeune mâle koudou est en compagnie de femelles, les animaux ne sont pas effrayés par les voitures qui n'évoquent pas de possibles prédateurs, ce qui n'est pas le cas des hommes si ils marchent , mais j'en reparlerai plus tard.
miss koudou est curieuse ...


En été austral, le problème est la végétation, haute qui empêche de bien voir la faune, surtout les félins , par contre nous aurons la chance d'observer les jeunes des différentes espèces car c'est la saison des naissances.
Des phacochères, nous verrons ailleurs une femelle et ses petits




les babouins jouent les stars, prennent la pose et voyagent en berline de luxe ! ( j'imagine la tête du conducteur de la mercedes !)


des combats d'hippo dans la Sabie river
Des jeunes impalas

Et un arbre à marabouts . Le ciel se charge de nuages n'annonçant rien de bon pour la soirée.

En effet nous aurons un gros orage mais le tonnerre ne couvrira pas totalement les cris des hyènes qui rodent autour du camp.

Demain , lever aux aurores pour avoir le plus de chance d'apercevoir des " big five "

                                                                                 jeudi 4 janvier 2008

Départ donc très tôt, comme pas mal de sudaf, direction la zone Sud du parc, le camp de Crocodile bridge , zone où il y a beaucoup de monde car la plus près de Joannesburg.
Bon pour les big five, vous allez voir , c'est plutôt raté au début, la preuve je doit me rabattre sur des petites bestioles, mais le zoom sera bien utile car on ne doit pas sortir de la voiture.
Donc voici un de mes premier trophée, 2 caméléons en train de " danser" ?
Un échassier...
Enfin des gros gnous, avec leurs petits, à peine réveillés


Un rollier
Et une petite tortue , à l'allure préhistorique

Une rencontre , un troupeau de babouins sur la piste, assez impressionnant
La veille je trouvais amusant le gros babouin sur la mercedes, ben là, le petit qui nous salit la vitre arrière, c'est pas sympa !
Plus loin, sur une piste secondaire, dans un petit bosquet, des zèbres se nourrissent, ils vont s'approcher très près.


Plus loin, un grand point d'eau avec au bord des cob a cercle blanc, mâle et femelles
Une femelle surgit derrière la voiture , elle ira rejoindre les autres

Le regard placide d'une vieille girafe
Et puis une série de calaos , dont un avec une grosse scolopendre dans le bec



Et enfin, UN big five, le buffle !
Direction le coin des hippos, sur la route, un aigle pêcheur guette

Nous voici très près d'un hippo, sans barrière, seulement accompagnés d'un garde , on les appelle rangers là bas armé d'un fusil. Devant cet hippo, en bas à droite il y a le bout de tête d'un crocodile.
Maman phacochère et ses ptits qui iront prendre un bain de boue
Arrivée au camp de Crocodile bridge en début d'après midi, pause glace, installation, observation d'une petite chauve souris et on repart pour une ballade en fin de journée.

Un combat entre deux girafes, assez étonnant !

Une mangouste guette ...
Et enfin, nos premiers éléphants , des troupeaux avec mères et jeunes

Et un autre big five ! le rhinocéros blanc
le petit singe n'en mène pas large devant le gros rhino
Quelques kilomètres plus loin, un embouteillage sur la piste ( que je n'ai pas pris en photo ) et tout ça pour des ... chiens sauvages, les lycaons !


Nous voilà tout près d'un autre groupe d'éléphants menés par un petit jeune



Retour pile à 18h , on va se reposer dans notre tentcamp , puis un petit braai et le cri des hyènes comme tous les soirs

                                                                           vendredi 5 janvier

Encore un départ aux aurores , direction le nord avec le camp de Satara, central, où nous resterons 2 nuits.
Que retrouve t-on au même endroit qu'hier ? Le groupe de lycaons, fidèles à leur territoire.





Le long de la rivière Sabie, des troupes de zèbres circulent, juste devant, ce sont des rhinocéros blanc

et dans l'eau , toujours des hippos



et aussi des crocos


un point de vue permet d'observer les animaux qui viennent s'abreuver




des éléphants, des cobs, des rhinos, et de l'autre coté, encore des éléphants


avec les jumelles, au loin dans la plaine on apercevait des "points noirs" , on se dit, si on allait voir ? Bon plan, on prendra une piste secondaire où on ne croisera personne sauf ... un énorme troupeau de buffle qui nous bloquera bien longtemps




bon alors on essaye de passer ? Ben , je sais pas, je crois qu'ils savent qu'ils ont la priorité et puis , ils ont pas l'air commodes ...voilà ce qu'on se disait pendant qu'ils traversaient.

là d'ailleurs, on a l'impression qu'ils vont charger

et le dernier, on a réussi à traverser devant lui car il se traînait avec sa boue de thalasso.

et pour achever le parcours sur cette piste, nous trouvons enfin le dernier big five qu'il nous manquait, le léopard. Bon , un peu loin, perché sur son arbre , mais au moins on l'a vu en vrai.


heureux d'avoir vu environ 200 buffles et un léopard, nous reprenons la route principale



un marabout, oiseau plutôt moche. Plus loin, un embouteillage sur la route , que se passe t-il, un léopard a été vu, tout le monde le guette mais la bête file !

nous poursuivons la route et on fait un détour vers un poste d'observation. On s'installe, les éléphants arrivent , jouent dans l'eau et font un bruit impressionnant. Un grand moment!


Arrivée à Satara en fin d'après midi , une petite averse

on s'installe, on réserve pour une " morning walk" demain matin, et photos d'oiseaux dans le parc


                                                                   samedi 6 janvier


Réveil dans la nuit, le RV avec les rangers étant à 4h30 pour un départ vers 5h du matin. Nous partons en petit groupe, avec des sudaf , nous sommes 8 , c'est la limite , et avec 2 rangers armés. Départ en camion d'observation, direction une zone de brousse, il pleut un petit peu.
Arrivés sur place, on nous donne les consignes , on marche en file indienne, on ne parle pas, et si une bête charge, on ne court pas ! Ils sont armés, c'est eux qui décident de ce qu'il faut faire en cas de problème.


le soleil se lève , sur , des rhinocéros blancs. Nous nous mettons face à eux , en silence, accroupis. Les rangers nous autorisent à les photographier.

On n'en mène pas large devant ces monstres !

Nous les quittons sans faire de bruit , pour voir ailleurs. En fait nous verrons pas mal de zèbres, gnous mais qui détaleront rapidement. Les rangers nous expliquerons que l'homme qui marche évoque un prédateur , comme au temps de la chasse alors que dans une voiture nous ne sommes pas sentis comme dangereux.

Le ranger Phillip  trouve un " little five" , la tortue léopard, elle est  minuscule, on l'emporterait si c'était possible.
Voici le paysage dans lequel nous marchons, presque enbrumé !
Un jeune aigle bateleur.

nous rentrons au camp, les chaussures et pantalons bien couverts de boue , au programme lessive et ... dormir !
Ensuite observation des animaux du camp, la sortie de l'après-midi et repos.

Voici le bungalow, et la Tazz, la voiture que nous avons loué. Dans le camp de Satara, on peut observer beaucoup d'oiseaux

Des petites bêtes féroces !





et on reprend la piste pour la ballade de fin d'aprem



à l'entrée du camp ,au retour, un troupeau de zèbre avec un jeune

                                                                             dimanche 7 janvier

Nous quittons Satara pour le camp de Mopani , plus au nord, un longue journée de route avec de superbes points de vue sur la rivière Olifant.





la rivière Olifant et la statue d'un olifant


Dans le camp de Letaba, il y a des gazelles




Arrivée au camp de Mopani, où l'on peut voir des baobabs. Un grand bungalow avec vue sur un lac de barrage où l'on entend les hippo. Belle vue sur le coucher de soleil aussi.






                                                                               Lundi 8 janvier
Dernière journée dans le parc, nous allons jusqu'à Punda maria, l'avant dernier camp au nord,réputé pour observer des oiseaux. Hélas, le temps s'est gaté, gros orages et pluie assez soutenue.

tout d'abord, un arrêt sur le tropique du capricorne


une girafe et son petit.
Plus loin on voit une voiture arrétée, on demande aux passagers et ils expliquent qu'ils sont suivis par un énorme éléphant, et en effet on le voit qui s'approche au loin.

Il y a une piste secondaire où l'on se met en attendant qu'il continue sa route. Sauf qu'il décide de nous suivre sur la piste, entre temps l'autre voiture à réussi à lui passer devant et qui reste avec lui, nous !

On va donc continuer sur la piste , tant pis si ça rallonge, et finalement on finira par le semer et surtout on va trouver là 2 guépards !


Ils resteront un petit moment au milieu de la piste à nous observer puis disparaitrons dans la brousse.

des petits écureuils se tiennent chaud...un guépier rose pas très réchauffé non plus

On arrive au camp de Shingwedzi pour une pause café. Il borde la rivière du même nom où l'on pouvait voir beaucoup de crocodile. J'ai lu récemment que beaucoup d'entre eux sont morts pour des raisons encore non précisées.








Les vacances des locaux étant finies, il y a moins de voitures sur les pistes, cependant nous en trouvons une arrêtée sur le bas coté, ils observent 2 lionnes qui longent la piste dans la forêt.


girafe dans la brume, nous arrivons à Punda maria


des nyalas, sorte de koudous , un jeune mâle, une femelle

et comme il pleut beaucoup, les crapauds sont de sortie.
demain départ pour Johannesburg, dernière nuit avec le retour.

Partager cet article

Repost 0
Published by séverine - dans voyages
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de séverine
  • Le blog de séverine
  • : retour du blog avec notre changement de pays, maintenant, le Mexique !
  • Contact

Profil

  • séverine
  • j'aime les voyages, la photo et la nature
  • j'aime les voyages, la photo et la nature

Recherche

Archives

Catégories